ÉDUCATION CULTURELLE

La voix d’un patrimoine vivant 

La culture évoque les racines de nos ancêtres, ancre l’identité personnelle et collective. Elle constitue un incontournable pour développer un territoire de manière réfléchie. L’éducation culturelle contribue à faire connaître le territoire en partageant ses trésors patrimoniaux et ses repères historiques. Depuis 2017, l’organisme A.B.C. Stratégies travaille en éducation culturelle pour mieux faire connaître la région de l’Outaouais au grand public à travers ses cageux (raftsmen) et ses draveurs, deux figures emblématiques. En misant sur l’arrivée du Musée fluvial national Philemon-Wright, notre organisme assure la valorisation dupatrimoine fluvial industriel, qui depuis ses débuts contribue de manière importante à l’économie canadienne. Ce musée donnera sens au mythe national du Canada — territoire infini, inépuisable et sauvage — centré sur Jos Montferrand et le folklore des cageux; ces personnages héroïques qui ont bravé Dame Nature et inspiré une grande œuvre artistique. Ceux-ci ont légué à la nation canadienne des contes, des légendes, des récits et des chants qui nous sont parvenus et qui nous font découvrir que la capitale canadienne choisie par la Reine Victoria en 1857 a baigné dans l’ère des cageux. La vallée de l’Outaouais, territoire jamais cédé par les Premières Nations, est aussi l’héritière de personnages plus grands que nature tels que Philemon Wright.

Pour mieux connaitre les actions concrètes d’A.B.C. Stratégies en éducation culturelle, voici le Concept du Musée fluvial national Philemon-Wright et le Cahier pédagogique Défi Inventif-Créatif [2017-2018] qui fait connaître l’histoire des cageux et des draveurs aux élèves des deux plus grandes commissions scolaires en Outaouais.